Vive le train ! Non à l’aéroport inutile et passéiste

lundi 25 mars 2013

Ce dimanche 24 mars, le comité du Loiret contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (44) a poursuivi son action pour préserver du bétonnage des terres agricoles et une zone humide bien plus utile à notre pays qu’une infrastructure de transports polluante et coûteuse.

Profitant des vestiges d’un autre projet des années soixante, le comité est allé inscrire sa détermination sur l’antique rail de l’aérotrain qui traverse l’horizon beauceron. Construit depuis plus de quarante ans, la voie de béton préserve la mémoire d’un symbole de cette époque, rendu obsolète par le TGV. Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes fut lui aussi dépassé et plongea dans l’oubli pendant des décennies. Nous estimons que le ranimer aujourd’hui est une aberration, en un siècle qui a plus besoin d’innovation et de solidarités locales que de dépenses d’équipement pharaoniques.

Les voyageurs qui empruntent la ligne de chemin de fer entre Orléans et Paris pourront désormais lire « Non à l’aéroport de Notre Dame des Landes », à hauteur de Chevilly. Dans l’esprit des auteurs du slogan, il faut le prendre comme un encouragement à se déplacer en train qui, bien plus que l’avion, justifierait les investissements publics.

Portfolio